COMPOSANTS ÉLASTIQUES
  POUR LA SUPERSTRUCTURE DES VOIES FERRÉES

Ferroviaire


 



 

TYPE DE SUPERSTRUCTURE VOIE SUR DALLE

Les rails sont installés sur des couches de support stables en béton ou en asphalte. Le ballast est ici remplacé comme élément de répartition de la charge par un matériau solide tel que l’asphalte ou le béton. Ces couches de support sont stables, durables et résistantes à la déformation et aux intempéries et ne risquent pas de se déplacer. Cela augmente la disponibilité, la fiabilité et la rentabilité de la ligne ferroviaire en question. Comme les composants de la voie et le train lui-même sont soumis à une usure moindre, les besoins de maintenance, d’entretien et de réparation sont également moins importants. Les dalles de béton ou d’asphalte étant extrêmement rigides, les élasticités requises doivent être assurées et parfaitement adaptées les unes aux autres par des éléments élastiques situés sous le rail (par exemple, des plaques intermédiaires et/ou couches intermédiaires très élastiques en EPDM expansé à cellules fermées) ou la traverse. Des appuis de contrôle directionnel et/ou des supports de cames de cisaillement en EPDM peuvent être intégrés dans la structure de la voie pour absorber les forces de contrainte de la voie ou les forces horizontales dues au passage des trains.
 
Une conception spéciale pour les voies sur dalle est le système masse-ressort (MSS), dans lequel la dalle de voie est soutenue élastiquement par des produits de la gamme USM de Calenberg, tels que l’USM 1000 W ou Ciprotec, et est ainsi efficacement découplée de l’environnement.
 
 

 
 
 
 

TYPE DE VOIE SUR BALLAST

Le lit de la voie est constitué de ballast. Ce lit de ballast transfère les charges statiques et dynamiques de manière uniforme dans la substructure. Le compactage et la stabilisation couche par couche assurés par le ballast jouent un rôle clé dans ce processus. En effet, plus la couche de ballast est homogène, plus la position de la voie est stable et plus la couche de la voie est durable. Toutefois, même si la superstructure est uniforme, des vibrations et des bruits solidiens peuvent se produire. Cependant, l’utilisation de composants élastiques tels que les nattes sous-ballast réduit considérablement ces immissions. Différentes rigidités de nattes permettent une protection efficace contre les bruits solidiens et les vibrations dans l’environnement de la voie, tout en étant adaptée à chaque projet. Les contraintes exercées sur le ballast et la substructure sont également réduites de manière significative et l’effet d’isolation des vibrations requis est également atteint.
 
Tant la série USM que les modèles Ciprotec conviennent à ce type de superstructure.
 
Les amortisseurs d’âme de rails peuvent être fixés directement sur les rails pour réduire le rayonnement acoustique direct causé par le contact roue-rail lorsque les trains passent sur les rails.

   

   
 

Avez-vous des questions sur les composants de la superstructure élastique des voies ferrées ?
N’hésitez pas à nous envoyer un e-mail et nous vous conseillerons sur le produit le plus adapté à votre projet.